Jessica Knoll, American Girl

Vous n’avez pas encore lu ‘American Girl’ de Jessica Knoll? Le roman rencontre un immense succès depuis sa sortie aux Etats-Unis, et ce dernier est amplement mérité. Le récit est tellement captivant qu’il est en cours d’adaptation au cinéma mais pas de panique, il vous reste quelques mois pour le lire avant sa sortie dans les salles. Et je vous le conseille vivement! 

En bref

9782330064242Sur le point d’épouser celui que n’importe quel magazine féminin désignerait comme l’homme idéal, Ani, jeune et jolie journaliste, est tenaillée par le doute. Obsédée par son image, elle peaufine compulsivement les moindres détails de sa vie glamour pour incarner aux yeux de tous l’héroïne infaillible qu’elle rêve de devenir. Celle dont la réussite, incontestable, laissera tout le monde sur le carreau. Derrière ce besoin éperdu d’invulnérabilité, derrière ce désir implacable d’être la New-Yorkaise branchée sous tous rapports, un terrible saccage intime, qu’elle refoule depuis l’adolescence. Et une lutte de tous les instants – contre ses souvenirs, contre le regard des autres, contre d’insoutenables accusations, contre la réputation qui lui colle à la peau depuis que sa vie a basculé dans la terreur. Une terreur entière, souveraine. Plus forte que la honte, que le désir de vengeance, que la souffrance – plus forte que tout.
Au fil d’un trouble va-et-vient entre sa vie dorée d’adulte et l’enfer de ses années lycée, le récit s’obscurcit, impitoyable.
Drôle, vif, haletant, porté par une écriture particulièrement mordante, ce premier roman nous mène là où on ne l’attend pas et dresse le portrait poignant d’une femme en quête de soi. (Actes Sud)

Mon avis

N’étant pas vraiment fan des romans à l’eau de rose et des histoires ultra-glamours de filles à papa en quête de l’homme idéal, lorsque j’ai lu le début du résumé j’ai d’abord eu peur que l’histoire me captive autant que celle des origines du haricot coco blanc précoce. Mais les apparences sont trompeuses. Et c’est justement cette leçon qu’on va recevoir tout au long de ce roman. Ce qui m’a réellement intriguée au début, c’est ce fameux « saccage intime » qui se cache sous l’apparence parfaite d’une fille pourtant simple qui fera tout pour masquer son lourd passé. Et l’adjectif choisi est faible. Au fur et à mesure de la lecture, j’accrochais davantage; le récit est poignant et les événements d’actualité, ce qui renforce page après page le désir d’en savoir plus. Cela m’arrive peu souvent et pourtant, ce roman, je l’ai dévoré. J’aimerais vous parler des passages qui m’ont le plus touchée, mais impossible de le faire sans en dévoiler trop et vous gâcher la lecture. Amour secret, honte, masque, société, quête de soi, peur, injustice; voici les premiers mots qui me viennent à l’esprit pour qualifier cette histoire à la fois drôle, touchante et haletante dédiée à toutes les TifAnis FaNellis du monde.

N’hésitez pas à réagir en laissant un commentaire en bas de l’article! Vous aussi, vous avez été touché(e) par le récit? Ou au contraire il ne vous a pas plu? Votre avis m’intéresse!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s